Bernadou Gisèle

Bernadou Gisèle

Née le 6 novembre 1905 à Paris (XIVe arr.), Gisèle Bernadou, munie du Brevet supérieur, devint institutrice.

Membre du Parti socialiste SFIO, elle fut, de 1936 à 1939, secrétaire nationale des Amis de l’enfance ouvrière (Faucons rouges). Sa propagande pacifiste (utilisation dans sa classe d’un texte contre la guerre l’avait fait sanctionner en 1934 d’une peine de censure par le ministre de l’Éducation nationale contre l’avis du conseil départemental. De 1936 à 1940, elle fut secrétaire générale des instituteurs de Seine-et-Oise et, en 1938, fut élue membre du bureau national du SNI.

Gisèle Bernadou eut quelques ennuis à la Libération et fut détenue de novembre 1944 à avril 1945 mais elle ne fut pas condamnée et demeura institutrice.

Militante du Mouvement fédéraliste européen depuis 1948, elle assura de 1960 à 1976, le secrétariat général de l’Association européenne des enseignants. Elle fut maire de Houilles (Yvelines) de 1971 à mars 1977, date à laquelle, malade, elle ne se représenta pas.

SOURCES DU MAITRON : Renseignements fournis par Gisèle Bernadou. — P. Delanoue, "Les enseignants".

Accès à la liste des biographies